On est toujours là!

Acceder à un ordinateur en France relève quasiment de l’impossible depuis Moissac. Il y a du wifi – plus ou moins gratuit – partout mais aucun ordinateur accessible…

Nous avons passé finalement quatre nuits dans l’ancien carmel de Moissac avant de filer en train à Bordeaux. La route est dangereuse sur cette portion et la pluie annoncée. Nous chargeons dans le train et une chouette famille de cyclo touristes nous aident à descendre tout le chargement à Bordeaux. La sortie n’est accessible que par escaliers. La manœuvre prend 50 minutes.

Nous séjournons chez Elisabeth pendant trois nuits pour prendre le temps de flâner dans Bordeaux. Piscine, cinéma, glaciers, librairies et découverte de la ville.

Dune du pila, bassin d’Arcachon, Cap ferret et maintenant Lacanau. Nous sommes de retour au camping et on commence à tous s’y faire. Au début ça ne faisait qu’un qu’avec Alex. Les enfants n’aimaient pas manger par terre, j’ai horreur de l’orage au dessus de la tente et de la fourmilière dans la tente, Archibald ne fait plus ses nuits et je ne savais plus trop pourquoi on mobilisait tant d’énergie pour avoir un repas presque chaud et une nuit au sec. On a dormi dans des paysages fantastiques, des levers et des couchers de soleil qui valent un peu de frais et d’humidité, on a rencontré des chouettes familles en camping et quand on pédale dans la forêt de pins, qu’on discute longuement avec l’enfant qui est sur notre vélo,  alors on est bien là où on est.

Les enfants ont appris à faire du feu, à utiliser les couteaux suisses, à pêcher avec des pêcheurs qui leur donnent leurs secrets…

Cote équipement: on a déjà renvoyé un gros carton de choses inutiles pour s’alléger un peu.

pas de barre de remorquage pour Emile. Il pédale quand il veut, on attache son vélo au cargo quand il arrête. Il fait maintenant 10 km sans pb et découvre la joie de l’équilibre en danseuse.

On avait pris pour nous un king Size matelas, bien confortable. On a bien fait, on est 5 dessus.

J’ai gardé le babycook qui pèse lourd mais qui permet de préparer des soupes, purées et compotes fraîches en un temps record.

On avait un bout de savon qui servait à se laver, corps et cheveux !!- à faire la vaisselle et la lessive. J’ai craqué après 3 semaines, on a maintenant shampoing, produit vaisselle et lessive…

on ne parvient pas à lâcher nos livres et on réfléchit à passer à la taille supérieure pour la tente. On gagnerait en confort les jours de pluie.

Bilan des 3 premières semaines : nos enfants sont hyper adaptables, on leur impose un mode de vie et un rythme soutenus auxquels ils répondent bien. Ils demandent parfois pourquoi on n’a pas pris la voiture pour aller en Bretagne et si un jour on retournera dans notre maison. Ils sont fous de joie quand on mange autour d’une table avec des vraies chaises. Ils commencent à apprivoiser la vie en extérieur 14h par jour…

Encore 2 nuits à Lacanau et on remonte vers Soulac. A bientôt, on espère que vous allez tous bien.